SPITZBERG – J4

La journée commence par l’approche, sur l’île de Lagøya, d’une colonie de morses dans leur activité favorite… Les plus gros peuvent peser 1 tonne et mesurer 3m. Non loin nous apercevons deux cadavres d’oursons probablement mort de faim.

Nous passerons l’après midi en bateau, escortés par les oiseaux marins, plus nombreux au fur et à mesure que nous entrons dans les glaces. Le bateau brise les blocs, les retourne, et les oiseaux se disputent le krill devenu accessibles.

Notre trajet nous mènera vers Nelsenøya, Parryøya, puis vers Vindbutka. Au cours de cette approche de la banquise notre bateau a brisé des blocs de glace d’au moins 50 cm d’épaisseur.

Ce type de glace est le domaine de l’ours, à la recherche de phoques annelé. Nous n’en avons aperçu qu’un seul.

Dans ces contrées le navires utilisent des cartes des glaces afin d’éviter de se retrouver bloqués par la dérive de celle-ci, de prendre des risques pour la coque du bateau…

On peut comparer sur ces deux cartes, l’une de 2009 et l’autre de 2018, l’évolution de la banquise suite au réchauffement des eaux.

2 commentaires sur « SPITZBERG – J4 »

  1. Ce qui est étonnant c’est la couleur des glaces, ces zones bleu turquoise dans cet environnement tout gris, ainsi que la présence de blocs de glace d’eau douce puis d’eau douce qui provient des glaciers et déplacée par les courants ou les vents.

    J'aime

Répondre à Gér17 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :